Rhythms of Revolt: European Traditions and Memories of Social Conflict in Oral Culture 22 janvier 2018

The culture of insurgents in early modern Europe was primarily an oral one; memories of social conflicts were passed on through oral forms such as songs and legends. This popular history influenced political choices and actions through and after the early modern period. This book examines many examples of how memories of revolt were perpetuated in oral culture, and analyses how traditions were used. From the German Peasants’ War of 1525 to the counterrevolutionary guerrillas of the 1790s, oral traditions can offer radically different interpretations of familiar events. This is a ‘history from below’, which challenges existing historiographies of early modern revolts.

Que reste-t-il de la mémoire des révoltes et conflits sociaux de l’Europe moderne plusieurs décennies ou siècles après les événements au sein des communautés qui se sont soulevées ? L’ouvrage cherche à répondre à cette question en s’intéressant aux traditions – notamment les chansons et légendes – qui permettent d’aborder la culture avant tout orale des révoltés aux XVe-XVIIIe siècles. Il s’intéresse à la façon dont la mémoire orale des révoltes a été préservée et aux usages qui en ont été faits au cours des siècles. De la Guerre des Paysans de 1525 aux conflits contre-révolutionnaires des années 1790 en passant par les révoltes cosaques ou les conflits sociaux anglais du XVIIIe siècle, il présente à travers de nombreux exemples européens une perspective vue « d’en bas » et propose ainsi une analyse complémentaire et différente de celle qui a marqué l’historiographie des révoltes modernes.

Mots clés
Révoltes




Début de la vidéo
Cochez la case pour indiquer le début de lecture souhaité.

Table des scores

Cliquez ci-dessous pour actualiser les informations.