Les enfants de Mussolini 11 février 2011

Après l'« âge d'or » de l'époque libérale, la littérature de jeunesse italienne connut son « âge noir », lorsque le fascisme plaça progressivement sous son emprise les manuels de lecture courante, les livres de loisir et les journaux illustrés, afin de modeler l'esprit de l'« Italien nouveau » et de s'approprier l'imaginaire des enfants. Leurs lectures furent suivies avec la plus grande attention par les pédagogues en chemise noire, afin qu'elles diffusent l'idéologie fasciste et qu'elles affermissent l'hégémonie du régime par le livre. Ce volume passe en revue toute la production destinée aux jeunes lecteurs italiens, de la Grande Guerre - qui marque le début des pratiques de nationalisation de l'enfance, associées à une rhétorique nationaliste et guerrière - à la chute de Mussolini, en la mettant en étroite relation avec le contexte historique. Il est complété par un riche apparat iconographique, qui présente d'une part les couvertures originales des ouvrages présentés, et de l'autre l'histoire des illustrations et des illustrateurs du Ventennio.




Début de la vidéo
Cochez la case pour indiquer le début de lecture souhaité.

Table des scores

Cliquez ci-dessous pour actualiser les informations.